Comment le fait de ne pas avoir de « grosses fesses » est devenu un péché au XXIs

Coucou les meilleurs lecteurs du monde mondial !

Comment allez-vous aujourd’hui ? ^Moi, je suis heureuse de pouvoir vous écrire un article tranchant et en même temps, je vais essayer de parler d’un fait de société devenu plutôt alarmant. Comme le titre l’indique, nous sommes à une époque où c’est soit devenir Michelle Obama ou Nicky Minaj… soit tu as des formes, soit ton portefeuille est en forme pour gagner le respect. Pendant de nombreuses années et même aujourd’hui encore, être une africaine, sans formes ressorties est devenu suspect. Les filles n’ayant pas été graciées de fesses assez charnues ont reçu des noms plutôt rigolos, mais quelque peu frustrants depuis le collège : « frangin » , « planche à repasser » , « le long dos » et j’en passe. Pour les plus faibles, plusieurs décisions malheureuses et rapides ont été prises et pour les plus fortes, ce sont devenues des filles à la dégaine rapide : « Tu me vannes, tu regretteras plus tard ».

Alors, avant de parler de long en large, on va aller dans la psychologie masculine et la naissance de ce fantasme « fessier » qui a rendu la femme susceptible de modifier son apparence et parfois par des moyens sogrenus.

Dans la tête d’un homme : l’attirance vient de ce que l’on voit !

Pour la plupart des hommes, l’aspect visuel d’une femme est très important. Ils auront beau dire que les formes ne sont pas le critère de prédilection pour être attirer par une fille… mais ce sera un peu faux quand même. Il est vrai qu’il faut faire une nuance entre « être attirer par une fille » et « apprécier une fille » . On est attiré par ce qu’on voit et on apprécie ce que l’on découvre. Mais, aussi choquant soit-il pour certaines personnes, on ne peut pas en vouloir aux hommes de vouloir « toucher » de belles fesses ou de simplement d’être attirer par de belles hanches voluptueuses : ils sont libre d’aimer ce qu’ils veulent. A fortiori, le problème commence quand ils commencent à vouloir dénigrer sans raison valable le corps des femmes différentes de celles qu’ils désirent.

Une femme ne demande pas à être maigre, avoir une poitrine plate, avoir des fesses plates. Selon son code génétique et selon ce que le Créateur voudra lui donner, elle naît. Et c’est ici que se trouve le nerf de la guerre. Des mots inappropriés, des surnoms qui poursuivent toute une vie, des formes de rejets au quotidien parce que selon les critères masculins certaines filles ne sont pas « assez bonnes » .

Dans la tête d’une femme frustrée : Tous les moyens sont bons pour avoir des formes…

L’image ci-dessus parle d’elle-même et n’a pas besoin de description. Plusieurs femmes pour éviter d’être rejetées par la société décident de changer le naturel en quelque chose d’autre… au profit de leur santé. Comme pour l’amour des hommes pour les femmes claires, certaines femmes ont résolu d’insérer des substances chimiques dans leurs fesses pour enfin être considérée comme une « femme normale » . L’impact moral des mots que l’on sort au quotidien n’est pas mesurable à l’œil nu, mais lorsque l’on est psychologiquement faible, ce n’est pas facile d’encaisser des injures tous les jours et de garder le sourire. On veut trouver une solution… et vite !

Crème des fesses rebondies à 2.000 fcfa, injection de botox dans les fesses ( du ciment parfois) et chirurgie esthétique pour les plus nanties, le marché de la contrefaçon corporelle ne cesse de grandir et de faire croire aux femmes que sans cela, elles seront toujours relayées au rang de « sous femmes« . On pourrait accuser les hommes d’une part, mais les femmes nous sommes également responsables de cela. Le fait de ne pas avoir de grosses fesses a t-il déjà empêcher d’être en couple ? Un homme n’a t-il jamais approché une femme malgré son ‘long dos » ? Penses-tu que seules les fesses feront de toi une felle désirable ? Lis le prochain paragraphe.

Dans la tête d’une fille aux belles formes : les hommes ne me suivent que pour mon corps

Oui, avoir des formes dans la société, je crois que c’est le pied. Je ne peux pas l’affirmer, j’ai un long dos (lol) ! Mais, se rapprocher de certaines filles et rentrer dans leur intimité briseront certains de vos préjugés. Bien qu’ils existent deux (2) catégories de filles aux belles formes : celles qui veulent vivre au crochet de leurs formes et les autres. Vous pouvez en témoigner, certaines disent n’être qu’un fantasme pour les hommes. Elles disent qu’ils veulent juste coucher avec elles, comme une expérience et partir. D’autres sont accusées à tort d’être prostitués et de vendre leur corps pour avoir de l’argent facile. Enfin, il y’a celles qui sont souvent harcelées par des hommes un peu dérangés mentalement juste parce qu’elles ont le corps qu’elles ont.

D’autant plus que dans la tête des hommes, ils pensent automatiquement qu’une fille ayant des formes est une « fille facile » qui ira avec celui qui offrira le plus d’argent. Ce qui les contraint souvent à dépenser énormément et à les traiter comme des filles typiquement attirés par l’argent et non par l’amour.

Ma propre petite opinion….

En définitive, chacun de nous a des préjugés sur les formes, sur le fait de ne pas en avoir comme si cela définissait réellement qui nous sommes. Il existe des femmes aux belles rondeurs intelligentes et à la recherche de l’amour, tout comme des filles « skinny » qui vendent leurs corps. De même, ils existent des hommes qui aiment les filles minces et inversement. Le seul problème est qu’il ne faudrait pas incriminer des personnes qui n’ont pas choisi leur corps dans un dressing à la naissance. On ne naît pas avec le corps qu’on désire. On le découvre et on le met en valeur. Je crois que c’est aussi simple que ça. Mais bon, les filles quelques petites squats ne vous tueront pas non plus… essayez !

Tenez la bise mes lecteurs.

%d blogueurs aiment cette page :