Les démarcheurs immobiliers : l’arnaque « légalisée » la plus rentable à Libreville

Coucou les meilleurs lecteurs du monde mondial. J’espère que vous allez bien. Cela fait un moment que je n’ai pas écrit d’article. Vôtre blogueuse préférée est actuellement sur des dossiers croustillants de fin d’année, dont vous serez bientôt fiers. Qu’à cela ne tienne, je voulais vous parler d’une arnaque bien ficelée qui remplit les poches de personnes souvent sans vergogne sur le dos de personnes à la recherche d’un logement décent. Vous avez compris que je parlais des démarcheurs immobiliers !

Aussi, j’aimerai vous raconter ma propre expérience. J’ai déménagé de chez mes parents depuis cinq (5) mois pour faire le grand saut dans la vie totalement indépendante. Bien que depuis quatre (4) ans, je vivais de mes propres revenus, je vivais tout de même sous le toit de mes parents. Alors, je suis allée à la recherche d’un studio confortable, à la hauteur de mon niveau de vie 😂 et bien situé. Je vis désormais à Sin City, Louis Beach, le quartier du péché. Bref, je me suis fait arnaqué 70% de mon loyer par un démarcheur immobilier. Je suis sûre que plusieurs lecteurs ici ce sont faits arnaqués. Mais, j’aimerai vous dire que c’est ILLÉGAL et vous avez le droit de ne pas payer les services, ni la visite de votre maison à une personne « au chômage » qui vit grâce à son arnaque !

Que dit la loi sur les démarcheurs immobiliers ?

Vous ne pensez sincèrement que j’allais m’attaquer à ce sujet sans preuves ? C’est mal connaître la blogueuse que vous suivez et aimez pour son sens du détail 😉

Source : Le village de la Justice

Mais la définition reste incomplète sans ce petit ajout :

Source : Le village de la justice

C’est d’ici que mes yeux ont commencé à s’ouvrir ! Eurêka !

Démarcheurs immobiliers ou escrocs de première ?

A ce qui paraît, le métier existe mais il est malheureusement que de nom au Gabon. Plusieurs d’entre nous connaissons des agences immobilières de la capitale : Agence Numero 1, Immo Logement, Agence Immobilière de Libreville, JM Immo, etc… Elles répondent à ces normes : des locaux, des employés, des cartes professionnelles et des papiers d’entreprises à jour. Ensemble d’éléments que nos « démarcheurs du quartier » ne possèdent pas mais prennent pourtant nos frais d’agence, alors qu’ils sont pour la plupart sans emploi.

Pourtant, plusieurs groupes Facebook sont ouverts, et à l’intérieur de ces derniers des comptes Facebook avec leur vrais noms et vraies photos de profil arnaquent des innocents à la recherche d’un logement décent pour plusieurs raisons.

Exemple d’annonce dans les groupes ouverts où plusieurs attrapent des proies

Personne ne s’est levé mettre fin à cette arnaque de masse alors que le Ministère de l’habitat a fait une campagne de régularisation de l’immobilier en 2019.

Coupure de presse

Pourquoi les arnaqueurs du quartier devraient soit arrêter leur profession ou purger une peine : l’avis de la blogueuse

En tant que jeune dame qui essaie de voler de ses propres ailes, je trouve important que tout ceci se fasse en bonne et due forme. Déjà, trouver un logement répondant aux normes de l’immobilier qui nécessite un respect sanitaire et même humanitaire est une véritable chasse à la perle rare. Entre les logements avec des toilettes à la taille de boîte d’allumettes, des chambres minuscules et pleines de mur avec de l’humidité, il faudrait avoir au moins 150.000 fcfa pour avoir un studio correct. S’il faille encore payer une caution + des frais d’arnaque à des prétendus agents immobiliers, on se retrouve avec plus de 500.000 fcfa de dépenses pour le local, sans ajouter les petits travaux d’installation : tringles, étagères, frais de TM, etc…

Les arnaqueurs des groupes Facebook s’attaquent non seulement à des personnes vulnérables en quête de logement, mais défient également l’Etat. En exerçant une fonction sans être en règle, brassant des centaines de milles voir des millions en narguant les vraies agences immobilières : c’est un ensemble d’actions répréhensibles qui méritent la prison et je pèse mes mots.

Les propriétaires ne sont pas aussi innocents. A priori, « nul n’est sensé ignorer la loi« , ils devraient savoir que travailler avec des arnaqueurs fait d’eux des complices. Ma mère par exemple, se sert de mes sœurs ou des voisins pour trouver un locataire : si le loyer est de 250.000 fcfa, les 50.000 fcfa du premier loyer reviendront à la personne qui aura trouvé un client : tout cela à l’insu du client. Pourquoi certains propriétaires ne font pas autant et préfèrent arnaquer leur futur locataire ? Sans parler des 5.000 fcfa de la visite qui n’ont aucune source juridique.

Actuellement, votre blogueuse préférée est à la recherche de deux juristes, un développeur et un UX designer pour finir un dossier déjà entamé, un projet à introduire au ministère de l’habitat pour les aider à retirer cette gangraine qui sévit dans notre société.

J’espère que vous aimé cet article et que vous allez le partager partout afin que nous puissions ensemble stopper ce phénomène irritant, cette arnaque qui est devenue une aubaine pour les chômeurs. Pourtant, ils pourraient établir leur carte professionnelle, mais, non. Trop c’est trop, et je pense qu’il est important pour les porte-voix que nous sommes, de parler de ce genre de phénomène. Allez, tenez la bise et n’oubliez pas pour le projet 😉😘

%d blogueurs aiment cette page :