Aude Sharys, meilleure blogueuse gabon 2023
Aude Sharys, meilleure blogueuse gabon 2023

Moi, Aude Sharys:Femme blogueuse de l’année 2023

Coucou les meilleurs lecteurs du monde mondial ! J’espère que vous allez bien, car cet article est une bouffée de ce que j’ai eu à vivre, à réaliser en 2023. Aude Sharys s’est donnée, et c’est peu de le dire ! Mais, je ne l’ai pas fait pour une récompense, je l’ai fait parce que j’aime déployer mes idées, tester ce qui irait et j’ai l’ambition de découvrir l’entièreté de mon potentiel et le transformer en talent.

Alors, je déteste les bilans… depuis le primaire, avec le tableau des solutions de problèmes. Puis, avec la comptabilité en école supérieure. Mais, cette année, moi, Aude Sharys, je vous ferai le bilan de mon année 2023. On y va ?

1- J’ai lancé ma première émission web « Le Blog’cast » avec Gstoremédia

Alors que les tendances du web migrait plus vers le contenu vidéo, avec l’écrasante arrivée de Tik Tok. J’avais bien remarqué le changement dans mes statistiques. Aussi, il fallait s’y arrimer ou stagner. C’est ainsi que la papa de Gstore me donne rendez-vous pour parler d’un projet qui devrait s’adapter à la vidéo et me sortir de ma zone de confort, l’écriture, J’allais tester le visage face à la caméra. Je savais que j’étais une bonne oratrice mais, je me sentais challenger. J’ai dit oui, et j’en suis fière aujourd’hui.

Le premier épisode a été posté le 12 Janvier 2023. Depuis, le contenu a changé, la confiance s’est installée. Aussi, c’est de là qu’est né : Aude Sharys, la blogueuse préférée de ta blogueuse préférée ( inspirée par une fan du blog Maman Jhen).

2- Aude Sharys pour Le Linkedin Local Libreville avec Blanc Cristal

La plus grosse surprise de mon début d’année ! La représentante de Linkedin au Gabon et fondatrice de l’agence de communication, Mme Virginie MOUNANGA organise sous le sponsoring de Linkedin, le « LINKEDIN LOCAL » . Cet événement est organisé afin de faire découvrir à plusieurs l’utilité de ce réseau social professionnel. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai été contacté pour faire partie d’une édition spéciale féminine avec comme thème « CELLES QUI FONT LE NUMERIQUE AU GABON ».

C’est devant 200 places assises de l’hôtel Hibiscus, que six femmes représentatives du digital ont parlé de leur expérience, Sans omettre ce que Linkedin leur a apporté. Aussi, j’étais la moins âgée, la seule n’ayant gagné aucun prix et avec le moins d’expérience professionnelle à ce moment.

Dans l’assistance, il y avait : le représentant des Nations Unis, les ministres de la communication, de l’économie numérique , la représentante de l’ONU, la responsable communication de l’ONU et des experts du digital. Pourtant, je me suis exprimée sans tituber, sans bégayer et avec une assurance incroyable !

3- Mes premières certifications professionnelles à l’ ISL

Refuser de se former, c’est refuser d’évoluer et prendre le risque de ruiner son cerveau. Le monde évolue chaque jour, et il est important de le comprendre. Aussi, je le répète assez souvent : UNE CERTIFICATION VAUT PLUS CHER QU’UN DIPLÔME. Un master ou une licence vous donne la présomption de connaissance, la certification vous octroie l’habilitation à… On peut tricher pour avoir un diplôme, jamais pour une certification professionnelle.

A l’Institut Supérieur de Leadership, j’ai découvert tellement de choses que ce soit en droit de la femme avec des experts genre ou en marketing d’influence avec des diplômés d’Harvard. Aujourd’hui, je possède trois (3) certifications : Droit de la femme, Marketing d’influence et image de marquée enfin une en STIMA pour être formatrice en académie. Merci à Mme Leaticia Mebaley pour cette belle pensée. ISL permettra aux professionnels d’apprendre de nouvelles choses; et à d’autres de faire des reconversions professionnelles.

4- J’ai lancé « BLOG TA PASSION », une caravane inter-établissement pour parler du numérique avec Gstoremusic

Ah cet épisode, j’ai failli l’oublier, Mon plus beau souvenir reste le décryptage de cet évènement par Claudy Siar lui-même sur RFI. Merci à Charlayn MEDZA de m’avoir manifesté son intérêt à cet événement. Alors, le but de cette caravane était de briser la glace entre les professionnels et les apprenants sur l’apport du numérique. On a non seulement parler de nos expériences, mais aussi octroyer 12 stages à 12 étudiants après la caravane, et fait une immersion dans 2 entreprises : L’Union et Havas Média Gabon.

Aussi, nous n’étions pas que Gstoremusic et moi. Il y avait aussi le PNPE ( Pôle National de la Promotion de l’Emploi, ancien ONE), le Distributeur 2.0, Accent by DM, Mr Wils, Canal + Gabon, Chesy241, Rengus digital, l’Union, AGASA, Ntchina, AGR Management & Digitalion.

5- Formatrice professionnelle à Studia Academy

Ah, l’une de mes plus belles expériences était de découvrir que j’avais bien hérité de l’amour de l’instruction de mes parents. J’avais refoulé ce côté de moi, parce que je ne voulais pas être une pâle copie de mon père et de ma mère. Puis, j’ai essayé de bifurquer, mais le destin m’a rappelé. 1 mois avant ma certification STIMA, j’ai reçu un appel d’Ursule OKOMO, directrice de la formation à Studioa Academy pour devenir formatrice en Rédaction Web et Community Management. J’ai dit oui par instinct et j’ai réfléchi après.

J’ai déjà accompagné 2 cohortes et je pense avoir laissé de bonnes bases en eux et surtout une marque avec ma façon peu orthodoxe d’enseigner. Alors, j’aime tellement faire cela que je regrette d’avoir rejeté ce pan de moi, pensant faire du mal à mes parents, alors que je m’en faisais à moi.

6- Les Apéros Littéraires by Aude Sharys ont soufflé leur première bougie

En Septembre 2023, les Apéros Littéraires étaient à leur 12e numéro, donc sa première bougie. Alors, se lancer le défi de lire en jumelant mon amour pour la découverte des restaurants, c’était inédit. Tellement inédit que j’ai voulu le partager avec plusieurs ! Et les gens ont adoré. Durant ces moments, j’ai découvert une soeur de sang, deux soeurs éloignées se sont également retrouvées, des auteurs ont confié de leur vie, on a eu des pleurs et des fou-rire… et c’est devenu une troisième famille pour moi.

Au compteur plus de 310 participations, 13 numéros aujourd’hui et 13 auteurs uniques dans leur genre, 11 restaurants et hôtels et plus de 7 menus différents et du vin en abondance !

7- Aude Sharys a reçu le prix de LA FEMME BLOGUEUSE DE L’ANNÉE par le DIGIEWOMEN AWARDS 2023

L’année se ferme avec ce bel hommage, après un si long parcours que je n’ai pas senti passé. Pourquoi ? Parce que je le fais avec la passion, mais vraiment. Sûrement, je ne peux me voir, mais j’écris cet article avec des étoiles dans les yeux. J’essaie de résumer ce pour quoi je pourrai faire un mémoire, tellement l’émotion et la passion y sont.

En 2023, Mme Christine SORO et Mme le MAIRE ADJOINT DU 1ER ARRONDISSEMENT ont tenu à mettre la femme à l’honneur sous l’égide du Ministre des TIC et de la communication. Une belle initiative qui a vu plus de 25 femmes, exerçant dans le digital être récompensé par un trophée et un certification de participation. C’est donc durant la première édition du DIGIEWOMEN AWARDS de la femme gabonaise que j’ai reçu le premier trophée de la FEMME BLOGUEUSE DE L’ANNÉE 2023.

Je ne pouvais pas faire cet article sans remercier les premières personnes à m’avoir accompagné et encouragé cette année à accomplir tout ceci : Ma maman, Andrée Léocadie; mon papounet Jean-Pierre ALLOGO; ma grande soeur adorée LINIS Rockia; mon grand frère qui a conçu ce site, Jean Michael; ma copine raffinée Marcelle; mon vidéaste et photographe préféré, DAN MATHA et le bel Etalon Noir qui me répète chaque jour « Tu es la meilleure dans tout ce que tu fais ».

Merci également à tous mes abonnés qui font la promotion de ce blog et de toutes mes initiatives depuis deux (2) ans. Avec ma tête chargée comme ça, 2024 promet !

Passez de bonnes fêtes de fin d’année, je vous aime tellement, tenez la bise

%d blogueurs aiment cette page :