Moi, Aude Sharys, blogueuse professionnelle au Gabon

Coucou les meilleurs lecteurs du monde mondial ! J’espère que ma plume vous a manqué car aujourd’hui, je viens avec un article inédit ! Pourquoi inédit ? Parce qu’on va parler de blogging, de référencement, du moins mon cas de figure : Aude Sharys la blogueuse.

Qui sait c’est quoi un blogueur professionnel ? Si vous ne le savez pas, vous êtes tombés sur le bon article. On se lance ?

1- C’est quoi un blogueur professionnel ?

Un blogueur ou une blogueuse est une personne qui comme son nom l’indique, tient un blog et vit de cette activité. Le facteur important pour être un blogueur professionnel est la rentabilité de ce dernier et il faudrait que ce soit votre fonction première. Cela ne veut pas dire que votre travail n’est pas professionnel, mais cela n’est pas votre fonction prédominante. Par exemple, lorsqu’on me demande ce que je fais de ma vie, je dis je suis blogueuse. Pourtant, je fais d’autres choses, mais toutes décrites comme des débouchés de mon métier de blogueuse et non l’inverse. Vous comprenez ? Pourquoi je tiens tant à cette étiquette ? On lit la suite après 👇🏾

2- Le combat pour faire accepter le métier de blogueur au Gabon : Aude Sharys et le matraquage

Dans mes débuts de blogueuse, je ne cherchais pas la gloire : je cherchais une plate forme d’expression. Contrainte par des employeurs à écrire selon une ligne éditoriale que je ne pouvais en aucun cas contourner, j’avais besoin d’écrire pour des sujets qui me passionnent. Parler de produits gabonais et non des entrepreneurs, voyager pour découvrir et le partager avec une communauté, faire part de mes analyses de mangas ou même simplement découvrir un endroit et en faire la description sans langue de bois : je voulais être libre.

Au cours d’une discussion avec mon grand frère, (le charmant développeur de ce site internet) j’ai décidé d’ouvrir un blog. Mais non pas comme simple loisir, mais un pont entre la passion et un moyen de rentabiliser mon don. Le blog lancé, je ne pourrai pas dire qu’il n’a pas été rentable dès le premier jour. Comme Christophe Colomb qui a découvert l’Amérique, je voulais de par mon expérience, faire découvrir aux gabonais qu’il était possible de devenir blogueur et de gagner sa vie.

Mais pour en arriver à convaincre, je me devais d’être le propre produit de mon expérience. Ainsi, j’ai dû construire une image de marque, se positionner comme référence, collaborer avec de grands magazines, faire de la propagande sur son art et bien évidemment rentabiliser mon blog. Mon blog a 1 an et quelques mois, mais la construction de mon image a 3 ans. Comprendra qui pourra…

Avec le fort apport de La P’tite Dame, Chesly 241 et Labloggentillaise sur la toile, faire pression sur la réflexion erronée qu’avait les gens du blogging n’a pas été aussi ardu. Aussi, il a fallu collaborer avec des grosses marques pour rendre le rêve possible chez certains : Malvyna avec Airtel Gabon, Sophia avec Gozem Gabon, Chesly avec le RAPT, moi avec Moov Africa et Canal + GABON. Aujourd’hui, recevoir des messages comme « Je souhaiterai devenir blogueur » devient fréquent et c’est une bonne chose.

3- Les actions posées pour devenir une référence dans le blogging au Gabon

A vrai dire, si on ne me l’avait pas dit, je ne l’aurai pas constaté. J’ai du mal à me mettre dans une case et à ne pas vouloir l’élargir. Je suis le genre de personne à vouloir toujours briser les codes et à normaliser au maximum ce que je fais. En arrivant dans le blogging, on m’a toujours fait croire que c’était « une activité en attendant« , pourtant mon histoire commence par « j’ai démissionné pour être libre…« . Après avoir grandit sur la toile, des personnes de mon entourage et même des inconnus me disent

« Le blogging, aujourd’hui, c’est autre chose. Tu martèles tellement l’esprit des internautes avec ton histoire de blogueuse et tu le fais tellement bien qu’on y croit aujourd’hui, on le voit comme un métier« 

Ça fait plaisir de savoir que la nouvelle génération de blogueuses fait un travail exceptionnel au Gabon.

Comment aujourd’hui Aude Sharys est devenue une référence dans le blogging et la rédaction Web ?

  • Devenir speaker et conférenciers pour plusieurs événements avec une véritable cause derrière

J’ai été speaker pour deux événements majeurs du réseau Femmes Actives du Gabon en 2020 et 2021. En Janvier 2022, j’ai été speaker dans la caravane Impact Tour 2.0, qui visait à parler des métiers numériques dans les collèges et lycées de Libreville. En Mars 2022, j’ai également été speaker pour la journée internationale des droits de la femme, avec l’association Femmes de Cœur.

  • Être sur la liste des invités aux grands événements

J’ai été la seule blogueuse gabonaise a être conviée à l’investiture de l’ambassadeur de France au Gabon autour d’un événement nommé « Goût de France » en Octobre 2021. Dînant ainsi avec le patron d’air France, la présidente de la cour constitutionnelle, l’ambassadeur de France et d’autres pointures du Gabon. J’ai été invité par Canal + GABON à toutes ses avant-premières pour les créations Canal + Original. En Mai 2022, j’ai été invité par le PNUD pour le concours Innovation Challenge.

  • Lancer des concepts innovants et défendre des causes qui comptent pour nous

J’ai lancé en Décembre 2021, le hashtag #RspctMonblog et une campagne dédiée. Une campagne qui militait sur les droits des blogueurs au Gabon. Une campagne qui m’a valu une tournée médiatique : Urban FM, Gabon Première et un article dans l’Union. J’ai été accompagnée par Canal + GABON, We Are Digital, Nervakez Motion, Gabon Célébrités, Femmes Actives du Gabon, le Live Gabon, On dit quoi Magazine, Black Burger, Yira Média Centre, Ibogazik et d’autres plate-formes.

  • Organiser des MasterClass sur son sujet de prédilection

En Juin 2022, j’ai eu ma première MasterClass à IMSA Gabon sur le blogging, l’entrée était libre. En Août 2022, j’ai fait ma 2e MasterClass payante, et j’avoue qui a été un franc succès.

  • Être jury pour des émissions télés et/ou événements associées aux causes que vous défendez

En Mars 2022, j’ai été Jury pour Les Grands Debatteurs sur Gabon Première aux côtés du DG de la SING et de la responsable de la maison de l’auto-emploi. En Juillet 2022, j’ai été Jury pour le concours Miss Panther sponsorisé par Anto Winners. Et en ce moment ( Août-Septembre), je suis jury pour Moov Talent propulsé par Moov Africa Gabon Télécom et Gstore music.

  • Créer un contenu original et sortir parfois de ses habitudes

En Mai 2022, j’ai joué la touriste à Port Gentil et j’ai créé « , Chronique d’une blogueuse à Port Gentil« , avec l’étalon Noir national ( mon petit ami) nous avons testé des hôtels et des restaurants de la ville du sable pour en faire 2 guides disponibles même sur le blog.

  • Valoriser ses abonnés ( le plus important)

Parce que c’est vous qui nous donnez de la force, vous êtes toujours au premier plan sur Plume-Or. Entre jeux concours, apéro et restaurant pour les superfans complètement gratuit, avouez que je me soucis de vous 😅

Aujourd’hui, je suis fière du petit chemin que nous avons accompli ensemble et j’espère qu’on fera le centuple de ce qui a commencé en 2021. Allez, tenez la bise 😘

%d blogueurs aiment cette page :