Le P’tit Guide pour sortir à Port Gentil

Coucou les meilleurs lecteurs du monde mondial. Comment allez vous ? Du côté de Port Gentil, il fait bon vivre. Je suis arrivée dans cette ville pétrolière et ouvrière il y’a environ quatre (4) jours, et ce serait un mensonge de dire que je n’apprécie pas mon moment ici.

Alors, comme vous avez remarquez et comme je l’ai annoncé, je vous ferais un guide rapide de comment sortir à Port Gentil. Vous pensez que cela est inutile ? Détrompez-vous, vous allez avoir envie de venir à Port Gentil, la ville du sable. Allez, on commence !

1- Prendre un taxi à Port Gentil

Une photo de l’abricotier

Dans la belle ville de Port-Gentil, prendre un taxi est l’une des choses les plus élémentaires à faire. Si vous n’avez pas de voiture, cette information vous sera utile. Vu la superficie de la ville, les distances sont très courtes, donc il n’ya vraiment pas de distance de 1000 fcfa 😊. Les longues distances sont à 800 fcfa et les plus courtes sont de 200 fcfa. Lorsqu’une personne demande 1000 fcfa, les taximen comprennent très vite que vous êtes soit nouveau, soit en tourisme.

2- Vous pouvez avoir un look très décontracté en tout lieux

Votre blogueuse préférée prête à attaquer le dehors

A Libreville, la fancy ville, on se sent toujours un peu obligé d’être toujours « on fleek« . Ici, c’est une toute autre façon de vivre. Imaginez vous, aller au Radisson Blu en pyjama, vous tapez le regard des filles trop fraîches venues faire des photos et les hommes à la recherche de proie… A Port Gentil, vous avez le droit de porter ce que vous voulez, car les gens ici sont très simples. De plus, c’est une ville ouvrière, les gens ne mettent pas un accent particulier sur l’accoutrement.

Les familles connaissent quasiment l’histoire des autres familles natives de Port Gentil. On se sent comme un petit village, du coup, on a du mal à placer des artifices inutiles. Au supermarché, au restaurant, vous pouvez être vous sans avoir peur du regard de l’autre. Sortez vos combinaisons,vos kabas et vos jeans : personne ne vous jugera.

3- Habillez-vous complet à moindre coût en face de la pharmacie de Banco

Tenue prise pour l’inauguration de la terrasse du 211 By TIA

Vous avez eu 6 kilos pour venir à Port Gentil avec Afrijet ? Prévoyez un peu de sous pour vous habiller chic et surtout moins cher.

En faisant nos sacs, on a tendance à mettre nos crèmes de jour, nos gommages, notre trousse de maquillage mais très peu de vêtements. J’ai trouvé par le biais de la blogueuse de Port Gentil qu’il y avait deux endroits pour s’habiller vite :  » friperie chic et la solderie ».

Les vêtements sont bien rangées sur des cintres : jeans, pantalons, pantacourt, t-shirt, jupes, etc... La tenue sur la photo a été prise à 12.000 fcfa et façon c’était jolie. Regardez-vous même 😉

4- Oubliez les omelettes jambon-fromage : c’est une arnaque

Omelette Jambon Fromage sans fromage

Si vous êtes une accro aux petits déjeuners complet, avec omelette jambon fromage, évitez la frustration : n’en commandez pas ! Quelques fois, les omelettes sont faites avec du cheddar, mais le gruyère et l’emmental, selon le goût, relève plus le goût que le cheddar. C’était ma petite plainte personnelle 😅

5- Acceptez les longues attente et le personnel qui oublie vos commandes

1h de temps pour avoir ce magnifique cocktail

Si vous venez à Port Gentil, oubliez le service rapide, les serveuses souriantes et la coquetterie du personnel. Bien que certains restaurants ont un personnel assez correct, mais les 70% des employés des attractions et des restaurants sont négligés.

Des demembrés avec des aisselles non rasées, des filles sans prestance, des esthéticiennes avec des odeurs corporelles et des serveuses sans bloc note qui oublient les commandes. On pourrait prendre votre commande à 19h, vous faire attendre jusqu’à 19h45 et vous dire que finalement votre requête n’est pas disponible en cuisine. Comme vous pourrez attendre un verre pendant 1h, alors que vous en avez commander deux (2).

Je l’avais énoncé dans l’une des publications, le manque d’école de formation hôtelière est un grand handicap pour cette ville touristique. Car, au lieu d’avoir un personnel qualifié, au vu de la petite population, on recrute ceux qui postulent au poste même sans qualification.

6- Pour une nuit endiablée, les boîtes de nuit vous attendent !

Crédit photo : Billetgabon.com

Vous savez que votre blogueuse préférée n’est pas très boîte de nuit, mais au contact des autochtones, j’ai très vite recensé les avis des fêtards.

Vous pouvez aller au Maestro, qui est une union entre un restaurant, un billard et une boîte de nuit. C’est un endroit prisé par ceux qui sortent vraiment pour danser ou faire une soirée billard. Si vous êtes trop élégant pour vous bousculer et que les esprits de #FaireVoyance vous habite, vous allez aimer le Diamant VIP. Je pense qu’il est semblable au No Stress. Et pour les « dechirés« , vous avez le Santa Barbara. Ou alors si vous n’êtes pas complexé par un joli bar, vous avez le Bissoma Snack Bar Café, à la place de la concorde.

7- Le taux d’insécurité est plus faible qu’à Libreville

Du fait que la plupart des gens se connaissent, il est très facile de démasquer les braqueurs et les voleurs.

Les vols à l’arrache sont moins fréquents qu’à Nzeng Ayong, la Gare routière ou même Nkembo. De plus, depuis la levée du couvre-feu, les rues sont vides.

8- Il y’a des endroits réservés aux blancs : évitez les complexes inutiles

Un soir, histoire de tromper l’ennuie, Maman Lily m’a emmené à l’hôtel du Parc. On se sentirait presqu’en France. Seul le personnel était noir. Cour de tennis, restaurant, salle de sport, spa, les occupants étaient tous blancs.

Après, connaissant les responsables des entreprises pétrolières de Port Gentil, étant des blancs, c’est un peu leur coin de retrouvailles.

9- Le coût des boissons est un peu élevé dans les restaurants et les hôtels

Vous trouvez que 2.000 fcfa la bouteille d’eau Andza est abusé au Radisson ? Bienvenue à Port Gentil où la bouteille d’eau minérale est à 3.000 fcfa. Le jus en canette dans les petits restaurants est à 1.500 fcfa.

10- En terme de communication, la plupart des restaurants préfèrent le bouche à oreille

Il est très fréquent lors de vos recherches sur Facebook ou Instagram de vouloir regarder l’actualité d’un x ou y restaurant : mauvaise idée !

Près de 15 restaurants sur 26 ont des pages inactives. Soit ce sont de simples localisation ou alors des pages inactives depuis plus de trois (3) voire cinq (5) ans. Pourtant, constat fait, la plupart ont survécu à la crise et tournent toujours. C’est la même chose pour les hôtels et les maisons d’hôtes.

La stratégie du bouche à oreille est souvent très appliquée, restreignant à leur insu la visite des touristes dans leurs locaux et même des possibles clients connectés autochtones.

On a fait le tour du petit guide ? Et si on passait maintenant au lieu à visiter à Port Gentil absolument ? C’est dans l’article suivant 😉

Ce P’tit guide vous a servi ? Laissez un commentaire et dites le moi. Qu’est ce qu’on dit ? Merci Aude Sharys, notre blogueuse préférée 😊. Allez, tenez la bise 😘

%d blogueurs aiment cette page :